dissabte, 4 de febrer de 2012

Bold Alligator 2012 : Les soldats français répètent leur débarquement*

Les troupes françaises engagées sur l’exercice interallié amphibie Bold Alligator 2012 sont arrivées au large des côtes américaines le 24 janvier 2012. Pendant trois jours, elles ont répété les procédures qui seront mises en œuvre le jour du débarquement.
Le détachement amphibie français de Bold Alligator 2012 est arrivé au large de Norfolk, aux États-Unis, le 24 janvier dernier, à bord du bâtiment de projection et de commandement (BPC) Mistral. Pendant trois jours, l’état-major de l’exercice et son groupement tactique embarqué se sont entraînés dans la baie de Chesapeake. Ils ont ainsi répété les procédures et les tactiques qui seront mises en œuvre lorsque les troupes françaises débarqueront sur une plage de Camp Lejeune.
Dès leur arrivée en baie de Fort Story, les différentes sections du groupement tactique embarqué (GTE) de l’armée de Terre ont répété la séquence de débarquement, prévu le 6 février prochain. En quelques heures, près de 400 hommes et 90 véhicules sont passés du BPC à la terre, à l’aide des hélicoptères de l’armée de terre et des engins de débarquement de la marine.
En amont des manœuvres, la section d’aide à l’engagement débarqué du 21e  régiment d’infanterie de marine  (21e  RIMa) s’était infiltrée en zodiac à l’aube, pour reconnaître la zone. Une heure plus tard, l’engin de débarquement amphibie rapide (EDAR) est arrivé avec l’unité interarmées de plage, principalement armée par une section du 1er  régiment étranger de génie . Véhicules de l’avant blindé, chars AMX 10 RC du 1er  régiment étranger de cavalerie  (1er  REC), petits véhicules protégés et camions de transport, ont été débarqués sur la plage tandis qu’arrivaient par les airs la section d’infanterie, la section anti-char et la section de mortier 120mm armée par le 3e  régiment d’artillerie de Marine  (3e  RAMa). Tous se sont ensuite reconfigurés quelques centaines de mètres plus loin, dans leur ordre de réembarquement.


Ces trois jours d’exercice ont également permis la certification du Landing Craft Air Cushion (LCAC). Cet hydroglisseur de débarquement amphibie américain, employé par l’US Navy, est accueilli pour la première fois dans le radier du Mistral. Des déradiages et enradiages (équivalent d’embarquement et de débarquement) successifs ont été effectué dans la perspective d’une interopérabilité totale des moyens français et américains.



Sources : SLT Bourriche / 3e RAMa
Droits : Armée de Terre 2012 
* Notícia publicada al web de l'Armee de Terre, que també ha participat als exercicis Bold Alligator 2012

Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada