diumenge, 27 de maig de 2012

Piraterie : formation de gardes-côtes djiboutiens*

Le 16 mai 2012, l’équipage de la frégate de surveillance (FS) Nivôse, engagée dans l’opération Atalante depuis le 16 avril 2012, a formé une équipe de gardes-côtes djiboutiens lors de son escale à Djibouti.


Les marins du Nivôse ont exposé les procédures d’interception de skiffs suspects, la mise en place d’une équipe de protection embarquée (EPE), ainsi que la prise en charge de pirates présumés. La formation a été composée d’une partie théorique puis d’une mise en application des éléments enseignés.

Une partie de la journée a par ailleurs été consacrée à l’emploi du site internet sécurisé Mercuy. Ce site créé et géré par le MSCHOA (Centre de sécurité maritime pour la Corne de l’Afrique) permet à tous les acteurs militaires et civiles engagés dans la lutte contre la piraterie, ou en étant les victimes potentielles, d’échanger de l’information voire en signaler les attaques en cours.

Cette journée fait partie intégrante d’un programme général de coopération supervisé par l’état-major de la force européenne Atalante, embarqué à bord de la Marne. Le bénéfice de ce type de rencontre mutuel a pour objectif d’aider les marines et gardes-côtes des pays de la région à développer des capacités maritimes propres, tout en permettant aux bâtiments de la force européenne Atalante de profiter de leur expérience et de leur connaissance de la zone. Cela facilite par ailleurs les contacts ultérieurs lors d’éventuelles opérations où une collaboration pourrait être nécessaire.

Cette démarche s’inscrit dans l’approche globale de l’Union Européenne et de la France en particulier en matière de lutte contre la piraterie, qui vise à soutenir le gouvernement somalien et promouvoir la coopération avec les pays de la région.

Formation de gardes-côtes djiboutiens (2)


* Notícia publicada al web de la Marine Nationale. La formació de forces locals de guarda-costes és, en tots els aspectes, una bona notícia. Tot un exemple de com emprar correctament un enclavament a l'exterior, en aquest cas, Djibouti. 

Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada